Acoua, capitale de la Tradition

Ce samedi 23 juin, le village d’Acoua a tenu à faire respecter son rang en organisant son traditionnel “Matafoussa” mettant aux prises des activités culturelles de grandes envergures comme il a toujours le secret. Comme chaque année, le premier week-end qui suit la fête de la IDE El Fitre, marquant la fin du mois sacré du Ramadan, les activités règnent en maître dans cette localité du Nord.

Tout a commencé dès vendredi soir avec un grand Mouringué organisé au plateau. Sous les yeux de centaines de personnes, jeunes comme adultes se sont initiés à ce combat traditionnel très amical jusqu’à tard le soir. Dès samedi matin, les deux groupes de Chigoma dont Mahouwa Tsara et Louba Junior se sont affairés du côté du parking du Stade Bassin pour monter le”Vala” servant le Tam tam bœuf qui dès 15h00 réunissait des centaines de gens venus de tous les coins de Mayotte, vu que Acoua reste l’une des dernières localités qui honorent encore cette tradition ancestrale.

Sous le son de tambours, de chants et de danses le zébu choisi au hasard va défier le public averti. Les plus jeunes sont priés de s’éloigner afin d’éviter tout danger. Le soir venu, place au fameux Chigoma réunissant plusieurs groupes invités venus de plusieurs villages de Mayotte.

Le stade Bassin est devenu le temps d’un soir un carrefour où se mêlent joie et bonheur à l’heure où Mayotte vient de traverser un mois de Ramadan secoué par un essaim de séismes. La fête a battu son plein jusque tard dans la soirée.

Fofana

author
Rédacteur en chef à acoua-info

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 ⁄ 8 =