• 23 March 2019
  • Last Update Mar 23, 2019 11:10
  • Acoua, Mayotte

Acoua célèbre le nouvel An musulman

Le nouvel An Musulman ou l’Hégire 2018 a eu lieu ce lundi 11 septembre. Premier jour de l’an 1440 du calendrier lunaire Musulman. Les Musulmans du monde entier l’ont honoré à leurs manières. C’est en 622 qu’a débuté la première année islamique, ce que les croyants musulmans considèrent comme l’émigration du prophète Mohamed ou Muhammad (SAW) de la Mecque en direction de Médine, alors appelé Hijra.

Pour les Musulmans, le nouvel An représente donc la fondation de leur religion, l’islam. Acoua, terre d’Islam et fidèle à ses traditions n’a pas loupé cette occasion d’honorer ce moment unique. Comme depuis des siècles, de nombreux fidèles ont répondu présent à l’appel des dignitaires et responsables religieux pour une communion en ce dimanche 16 septembre très tôt le matin. Venus de tous les coins du villages femmes, hommes et enfants sont venus assisté à la prière annuelle en invoquant des récitations.

Une occasion de s’unir après un mois de Ramadan très agité suite à l’essaim de séismes qui a secoué tout Mayotte. Bien sûr chacun est venu prier et demander protection auprès de Allah, le tout dans une ambiance conviviale. Postés dans les différents coins, des Foundis ont donné le ton, Coran à la main, lisant des versets durant près d’une heure.

Acoua reste fidèle à ses traditions et se veut exemplaire et uni dans la diversité. “Et qui ne se souvient pas des longs Douwas de Foundi Charan”, ce qui regrette un Foundi croisé après la prière, “c’est le fait de célébrer les fêtes de fin d’année catholique alors qu’on oublie les nôtres, c’est malheureux”, nous confie t-il très ému.

Fofana

author
Rédacteur en chef à acoua-info

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 × 18 =


P