• 13 December 2018
  • Last Update Déc 12, 2018 1:47
  • Acoua, Mayotte

Chihaboudine Ben Youssouf victime de lynchage à Kawéni

Chihaboudine, conseiller départemental. Crédit Photo: DomTom News

Cela s’est passé le mardi 15 décembre. Il était environ 11 heures quand le Conseiller Départemental de Mamoudzou 2 circulait sur la route de la Grande Traversée à Kawéni, quand il a heurté sans le vouloir un jeune homme. Se sentant menacé par les copains du jeune (environ 5) sur le champs , Chihab comme on l’appelle couramment a tenté d’accélérer, et suite à cette manœuvre, il aurait malencontreusement heurté un jeune du groupe qui circulait à même sur la chaussée.

L’homme politique bien connu à Mayotte serait descendu pour s’assurer de l’état de gravité, mais c’est pendant cet instant là qu’une dizaine d’autres jeunes l’auraient prie à partie. Des coups de bâton, du caillassage et ont plu sur cet homme âgé de plus de soixante ans environ, très connu pour son calme. Des passants auront tenté de lui venir en secours mais ont eux aussi subi la loi des jeunes très remontés.

Les secours ont été rapidement alertés ainsi que la police pour venir en aide au malheureux politicien. Son visage présentait des saignements abondant, et des blessures au niveau du coup ainsi que sur l’avant bras. Très vite la nouvelle a fait le tout de l’île et plusieurs personnalités et amis de Chihab l’ont rejoins sur son lit d’hôpital pour constater l’ampleur de l’horreur.

Sans attendre les messages de soutien ont afflué ainsi que les condamnations pour une nouvelle fois dénoncer les actes d’incivilités et de délinquances qui sévissent dans le département depuis près de quatre ans, mais aussi par là souligner l’immobilisme de la plus haute autorité qui semble “ne pas réagir”.

Ceci étant la violence et les actes de la délinquance sont partout. Personne n’est épargnée. Jeunes, anciens, entreprises, biens publics comme privés, et les politiques. Peut-être que cette nouvelle agression fera changer les priorités.

Mais Chihab sorti de l’hôpital dans la soirée du mardi n’a pas souhaité porter plainte, mais l’enquête se poursuit du côté du commissariat.

Fofana

author
Rédacteur en chef à acoua-info

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 + 26 =