• 13 December 2018
  • Last Update Déc 12, 2018 1:47
  • Acoua, Mayotte

Do You Remember

Ah ! Cette photo devenue une Légende. Cette photo prise lors du fameux carnaval célébrant l’abolition de l’esclavage à Mayotte. Ce cliché qui date du 28 avril 1998, immortalisé dans l’enceinte de la Mairie d’Acoua. Cette photo semblant vieille comme l’Histoire incarne aujourd’hui et hier l’image de l’esclavage.

Cette photo a bel et bien traversé la vie. Elle a parcourue des années de vie. D’existence. Elle a emporté des souvenirs. Des souvenirs de la jeunesse. Jeunesse joyeuse et chaleureuse. Jeunesse de la folie culturelle. Innocente et envoutante. Une jeunesse de vie. De fête. D’amitié.

Comme à l’époque de l’Histoire, nous nous sommes, moi et mon pote Dread Le Scout, voulions incarner et symboliser les conditions inhumaines voire dégradantes des noirs. Ainsi, nous nous sommes déguisés, sommairement : recouverts de la boue et de la peinture noire, enchaînés avec des chaînes au cou et aux pieds. Regards tristes et pitoyables. Implorants. Nous avions décidé, fièrement, de jouer ce rôle le plus fidèlement possible. Se mettre dans la peau des esclaves d’antan.

Nous avons, également, été animés par la force de conviction de démontrer l’importance incontestable et intolérable de cette journée historique. Nous avions voulu représenter l’image d’esclaves.

Aujourd’hui, nous sommes en 2018, vingt années écoulées, c’est avec fierté, presque intacte, que j’admire ce cliché. Il est magnifique. Il est fantastique. Ce cliché nous démontre, hélas, que dans ce monde, hier comme aujourd’hui, des hommes et des femmes, sont victimes d’esclavage.

Plus que jamais, nous espérons que l’esclavage soit banni dans ce monde. Définitivement.

Kaya

administrator
Directeur de publication acoua-info

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 + 25 =