Festival de Mayotte. Les artistes locaux limitent la casse

La première édition du Festival de Mayotte s’est déroulée ce week-end sur la Place de la République à Mamoudzou. Une première qui se voulait de grande ampleur au vue des artistes internationaux prévus pour venir chauffer le public Mahorais avide d’ambiance. Mais l’annulation pour faute de visas ou encore la non venue du géant groupe Kassav, leader et modèle en catégorie Zouk a suscité une forte colère et déception du public.

Tourefois, la Direction des Affaires Culturels du Conseil Départemental de Mayotte n’a pas dit son dernier mot. Une occasion pour les artistes locaux de montrer qu’il était possible de compter sur eux. Samedi soir, ce sont pas moins de cinq grands noms dont Zainouni suivie de Babadi puis mikidachi ou encore Lathéral et pour finir avec le grand M’toro Chamou qui ont enflammés le public venu en masse pour passer du bon temps.

Des anciens titres comme “Rahachiri, Wana zioni” ou des titres issus du dernier album de Babadi ont raisonné le long de la nuit. Lathéral qui continue de fêter ses vingt ans de carrière a lui aussi enflammé le public. Zainouni avec son nouveau look reste séduisante. Mikidachi d’habitude plus calme s’est pris au jeu en employant le public avec un appel à la jeunesse de se reprendre en main pour l’avenir de Mayotte “Hima Chababi”.

Et quand M’toro Chamou est monté sur scène, c’est l’euphorie. Celui qui réside désormais à l’île de La Réunion débute par “Radio Tranganika”, sans oublier incontournable “Sarialo sarialo, Moyilèra” avant de finir par “M’godro Révolution” dans les coups de 1h00 du matin. La soirée animée par l’inévitable Saandati s’est déroulée sous bonne escorte.

Ainsi la toute nouvelle Compagnie Départementale d’Intervention du commissariat, appuyée par un escadron de gendarmerie, la police municipale de Mamoudzou ainsi que plusieurs agents de sécurité du conseil départemental ou des privés ont bien été vigilants, évitant tout débordements et affrontements entre les jeunes des différents quartiers venus en masse.

Une soirée réussie sans artistes internationaux.

Fofana

author
Rédacteur en chef à acoua-info

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 + 2 =