I Have A Dream : Conquête éditoriale – Stratégies

Déjà 20 ans que le journal acoua-info vous informe avec audace, malgré de nombreuses périodes “noires”. Des moments terribles pour toute la rédaction et, sans doute, pour vous nos fidèles lecteurs et lectrices. Nous vous présentons nos sincères excuses. Vraiment désolé. Pour des raisons financières et techniques, nous étions contraints de ranger nos plumes et nos calepins. Suspendre nos solides ambitions. Ranger dans un placard poussiéreux nos idées lumineuses. Accepter la réalité. Accepter l’évidence. Malgré nous. Mort dans l’âme.

Et, malgré notre détermination et notre volonté de mener à bien ce journal. Toutefois, nous avions toujours été animés par l’espérance de les dépoussiérer et de nous mettre à votre service : vous informer et vous divertir. Vaille que vaille. Qu’il vente. Qu’il neige. Qu’il pleuve. Nous sommes là. Notre seul et unique leitmotiv. C’est le destin d’acoua-info.

A chaque fois, nous nous sommes relevés avec détermination et courage, le journal renaît de ses cendres. Vous êtes toujours là. Toujours là, à nous témoigner de votre fidélité et surtout de votre compréhension. Nous vous en remercions infiniment.

Aujourd’hui, à l’aune de l’ère numérique : rapidité et instantanéité de publication des flux d’informations, le journal acoua-info est sur le rail. Le train de la modernisation digitale. Espérons qu’il ne s’y déraille point en si bon chemin. Le journal compte adopter un nouveau projet éditorial conçu avec vous et pour vous : amplifier le concept de journalisme de proximité. C’est la conquête éditoriale du journal acoua-info. Stratégies.

J’ai un rêve, en effet, que le journal acoua-info dispose véritablement d’un ancrage local. Un relai médiatique. Tisser un lien de réseaux de correspondance, d’abord, dans le village d’Acoua. C’est-à-dire, dans chaque quartier (Madjadjani, M’tsangani, Marouvatou, Koudjouni, Cavani, Jamaïque, etc…), des personnes volontaires nous informent des évènements qui s’y déroulent ou en projet, et qui nécessitent d’être mis à la connaissance du grand public.

J’ai un rêve, aussi que toutes les forces vives (Sports, Culture, Environnement, Éducation, Média, économique, social et politiques) du village contribuent à faire rayonner notre emblématique localité en mettant en valeur nos atouts tant jalousés. Et que chaque responsable associatif tisse un contact régulier avec la rédaction du journal pour nous mettre au courant régulièrement des projets, de leur évolution et leurs engagements. Nous nous engageons, dans la même logique de vous relayer et d’appuyer toutes les initiatives.

J’ai un rêve, également, que les décideurs politiques – partis politiques confondus – échangent avec la rédaction de leurs projets et de leurs objectifs politiques. De façon rationnelle, nous nous mettrions en exergue les différentes orientations et visions politiques à la portée de l’opinion. Nous les décortiquerions, nous les analyserions et nous les étayerions en toute objectivité, pour les rendre accessibles et compréhensives.

J’ai un rêve enfin que c’est réalisable.

M. Kaya, directeur de publication

Related Articles

2 Comments

  • Moina S , 28 février 2019 @ 15 h 14 min

    Courage! Celui qui a rêvé et que son rêve s’est réalisé alors celui-là aura vécu.

    • Kaya MKOUMBEE , 12 mars 2019 @ 17 h 41 min

      Merci beaucoup.
      Très belle conception de vie.
      C’est lumineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 − 9 =