• 13 December 2018
  • Last Update Déc 12, 2018 1:47
  • Acoua, Mayotte

L’art de s’auto-détruire

Il est de coutume chez nous, à Mayotte, de privilégier le découragement au lieu d’encourager. C’est bien connu. Quand on est en panne d’idées ou tout simplement dépourvu d’initiatives, on a du mal à accepter tout bonnement que d’autres, avec courage et bonne volonté, ont pondu des idées. Des idées parfois ô combien pertinentes et même très nécessaires et indispensables pour le Bien commun. Pardon pour l’intérêt général.

Oui de très précieuses idées pour notre vie. La vie de tous. Dans cet élan magnifique, nous devrions encourager, soutenir, chacun avec son modeste moyen, pour sa concrétisation réelle.

Or, au lieu de ça, nous dépensions d’énormes énergies à se démener pour torpiller les idées – précieuses – des autres. Nous nous attelons à mettre à terre des projets longuement élaborés pour notre Bien commun. Nous critiquons tous azimuts de très prometteuses initiatives qui amélioreront notre condition de vie. Pour des raisons idéologiques, philosophiques ou religieuses, nous œuvrons à nous s’auto-détruire. Cet art, cette conception voire cette mentalité nous tire constamment vers le bas. Jusqu’à la fatalité que rien n’est possible.

Et, pourtant, nous devrions main dans la main faire avancer chaque petite idée pour notre vie meilleure.

Kaya

 

administrator
Directeur de publication acoua-info

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 ⁄ 14 =