• 13 December 2018
  • Last Update Déc 12, 2018 1:47
  • Acoua, Mayotte

Mahouwa Tsara prête pour la saison de Chigoma

Ce dimanche, les amateurs de la danse culturelle Chigoma du groupe Mahouwa Tsara d’Acoua se sont retrouvés autour d’un grand Voulé festif sur la belle plage de M’liha Chanfi. Pour cette assemblée générale particulière, dirigeants, sympatisants et familles ont passé un après midi éducatif mais singulières.

Sous la houlette de son ambitieux président Aouladi Saindou Battiston, les convives se sont partagés les tâches pour offrir une belle image et venter le mérite de cette association qui oeuvre depuis plus de 10 ans pour la sauvegarde de la culture Mahoraise.

Mahouwa Tsara et Louba Même passion

Le chigoma est particulier, surtout à Acoua puisque c’est la seule localité où les amateurs de cette danse ancestrale doivent choisir entre Mahouwa et Louba Junior. Entre modestie, nostalgie ou les beux gestes, il est difficile de se prononcer pour l’une ou l’autre formation. C’est cfe qui fait le charme de cette danse si particulier pour Acoua.

Mais comme disent les dirigeants des  deux formations “Tant que l’objectif reste la culture liée à cette danse, les deux équipes ne forment qu’une seule”, ceci pour le plus grand bonheur des fans de Chigoma, aussi nombreux qu’ils sont.

Voulé, détente et danses

En effet ce dimanche, outre le grand voulé, les amateurs se sont retrouvés en famille pour savourer la fumée des “Mabawas”, mais également pour échanger sur l’avenir de l’association. En bon Coach, Bilongo n’a pas failli et a improvisé des séances de danses et chants pour les plus jeunes, la relève annoncé de Mahouwa Tsara.

Chigoma sans frontière

En fin d’après-midi, avant de plier bagage, le Président Battiston a réunit toute sa troupe pour annoncer ses grands projets 2015, plus spécialement des nombreux voyages à venir avec des destinations diverses dont Pemba, Ile Maurice et même La France Métropolitaine, puisque selon ses propos “Je suis président pour faire vendre la culture de Mayotte à travers le chigoma. Pour moi, Mahouwa Tsara doit voyager pour exister dans la zone mais également en internationale. Les projets sont là, ficelés en attentes de financements et je suis prêts à frapper sur toutes les portes pour honorer la jeunesse d’Acoua”.

La saison de Chigoma déjà lancée

Battiston a poursuit son speech pour appeler ses hommes à se tenir prêt puisque la grande saison est ouverte. Puisque à Mayotte comme dans la plupart des pays, les vacances rimes avec les mariages. Ainsi c’est une belle occasion pour Mahouwa Tsara de se faire connaître et vendre son image. El Sadati le secrétaire général conclut en donnant le planning des différents Chigoma dont l’association est tenue d’assurer. Pas moins de 15 dates dans le calendrier si chargé, et cela commencera dès le 21 juillet à Hamjago puis le lendemain le 22 juillet 2015 à domicile à Acoua. Que les amateurs se dévoilent, puisque Équerres, Douris, Warras, … bâteront leurs pleins. A vos chaussures, à vos costards et cravates, à vos sambis, Salouvas, … Que la fête commence.

Fofana

author
Rédacteur en chef à acoua-info

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 + 27 =