Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /htdocs/wp-includes/class.wp-scripts.php on line 426

Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /htdocs/wp-includes/class.wp-scripts.php on line 426

Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /htdocs/wp-includes/class.wp-scripts.php on line 426

Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /htdocs/wp-includes/class.wp-scripts.php on line 426

Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /htdocs/wp-includes/class.wp-scripts.php on line 426

Un Maoulida Chengui pour réunir

12 0

A Acoua, il ne se passe pas 2 semaines sans que les habitants ne se replongent dans leur histoire et tradition, qui ont fait la couleur, la fierté et la force de cette localité du nord. Ce jeudi après-midi, c’était le Maoulida Chengué, une fête traditionnel et cultuelle qui fut à l’honneur. De passage sur l’avenue de l’hôtel de ville, jeunes et anciens ont répondu présents à la famille “Mouraba Moussa” pour fêter une énième anniversaire et honorer cette fin d’année 2014, à la place du marché couvert.

Pas seulement une affaire d’anciens

Souvent, les gens ont tendance à classer le Chengué comme une affaire réservée aux anciens. Mais, à Acoua, la relève se fait de partout, dans toutes les disciplines du Dahira, Moulidi, Dèbà. Cependant, comme l’avait souligné Foundi Youssouf Bé aujourd’hui convalescent, du côté de Maoulida la relève a du mal à faire ses preuves, et ce dernier appelle la jeune génération à rejoindre leurs pas, lui avec Papa Lahi qui restent les clés de voûte de cette tradition.

Cependant des jeunes ont quand même rejoint les rangs des anciens pour perpétrer cette tradition vieille qui a fait non seulement l’histoire mais l’histoire de l’identité de Mayotte. Le Chengué a une ecxeption; c’est la seule tradition réunissant les hommes et les femmes, mais séparés par un couloir de drap. Hommes et femmes ne se voient pas mais s’entendent. En effet, les hommes s’occupent des chants et de la percussion, tandis que de l’autre côté du drap, les femmes sont chargées de répéter, d’assurer le choeur et de s’adonner à la danse.

Le Maoulida au centre de la polémique

Par ailleurs, le monde de Maoulida souffre d’un grand malaise. C’est avec stupeur que les amoureux de cette tradition cultuelle ont appris les déférents qui se sont invités dans ce monde des grands. En effet, la séparation longtemps redoutée vient de faire son apparition en cette fin d’année 2014. Comme l’a soulignée Foundi Soula Boutsi Boutsi lors d’une courte prise de parole en ce jeudi après-midi: “Il nous reste de sauver ce qui peut encore l’être, puisque nos compatriotes du grand Sud viennent de nous lâcher, donc il faut qu’on reste soudés puisque la situation est devenue grave comme regrettable”.

En tout état de cause, les Foundis du Grands Sud commençant de Bandrélé, en passant par Kani jusqu’à Sada ont décidé de faire cavalier seul. Donc, ils vont planifier leurs Maoulidas à leur guise avec des nouvelles dates. Quand au grand Nord, il commencera de Chiconi jusqu’à la commune de Bandraboua.

Entre incompréhensions

Ce qui est regrettable c’est le fait pour cette pierre angulaire de la tradition de Mayotte qui part dans tous les sens, à l’heure où un Grand Foundi se bat pour sa vie. Une nouvelle carte de Maoulida vient de se dessiner, 10 ans après la cission de Dahira à Mayotte avec Soumaila d’un côté et les anciens menés par Cheikh ABAL Hassani de l’autre. La course au pouvoir continue de diviser, et le Moulidi n’est pas à l’abri.

Related Post

Racine du Nord d'Acoua. Photo Internet

RDN au sommet

Posted by - 13 décembre 2017 0
Le Lorem Ipsum est simplement du faux texte employé dans la composition et la mise en page avant impression. Le…

Acoua victorieux

Posted by - 25 décembre 2014 0
Il souffle un vent d’optimisme à Acoua. Un vent d’espoir. Un vent de solidarité. Un vent de cohésion sociale, culturelle…

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 − 9 =