Municipales. Droite et gauche fourbissent leurs armes.

Ça y est. C’est parti. Les principaux partis politiques composant les forces politiques de la commune d’Acoua : Les Républicains et les Socialistes ont désigné et investi leur tête de liste pour les Municipales de 2020. Respectivement, Daniel Abdou et Amed Darouechi, tous les deux en lice pour la conquête du siège du premier magistrat de la commune. Actuellement, occupé par le dernier apparenté PS. Un duel très attendu. Les deux partis fourbissent déjà leurs armes pour ce combat des Municipales qui déchaîne les passions.

Ainsi, la Droite et la Gauche sont représentées dans cette localité du Nord-Ouest de l’île. Deux clivages idéologiques, deux programmes, deux visions et deux orientations politiques différentes. Tout ce qu’il faut pour la vitalité et la vigueur du débat politique et démocratique. La commune en a cruellement besoin pour donner du sens originel de la Politique. La chose publique.

Nous – électeurs et électrices – avons besoin de réel et authentique débat des enjeux qui concernent la vie et l’avenir de la commune. Et, en la matière, il y a de quoi s’inspirer : de véritables politiques culturelles et sportives notamment car nous avons la chance d’avoir des jeunes motivés, impliqués et passionnés du Sports et de la Culture. Malgré le manque criant des infrastructures et équipements dédiés, ils se démènent avec les moyens du bord ou système D pour pratiquer leur sport et hisser avec leur persévérance notre commune au sommet de la réussite.

Malgré aussi, l’inexistence de la salle des fêtes digne de ce nom, la culture triomphe locale, régionalement et même en métropole, c’est par exemple, le cas de Chigoma porté fièrement par Louba Junior et Mahouwa Tsara, de Maoulida, qui traversent les frontières. La culture est universelle, les mahorais lui rend sa lettre de noblesse. Avec beaucoup d’enthousiasme et de passion. A vous, les politiques de donner du sens et de véritables orientations politiques à ces pratiques culturelles, traditionnelles et sportives qui font rayonner la commune et l’île de Mayotte.

Maintenant que se dessinent les forces politiques, en attendant, les possibles candidatures d’autres composantes, nous attendons vos projets, vos programmes et vos propositions. Nous en sommes impatients. Maintenant que vous fourbissez vos armes, place au débat démocratique prometteur. Espérons-le. Nous en avons sensiblement besoin pour faire notre choix de vote. C’est ça la vitalité de la vie démocratique.

M. Kaya, directeur de publication

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 × 6 =