• 20 March 2019
  • Last Update Mar 17, 2019 6:32
  • Acoua, Mayotte

Voleurs arrêtés sur la route de Maévarano

Le village d’Acoua vient de passer un fin d’après-midi mouvementé ce vendredi après-midi. En effet, deux voleurs vient d’être pris en flagrant délit sur les hauteurs de la route de Maévarano et Mapouéra. Entre consternation et colère, la population mais surtout les nombreux agriculteurs viennent de démasquer celui ou ceux qui s’enrichissent derrière leur dos, et ce depuis plusieurs mois.

Piégés par le chargement

C’est aux alentours de 17H00 ce vendredi lorsque un conducteur de camionnette remontant la grande pente de Maévarano pour se rendre dans son champs qu’il est tombé sur une voiture anormalement chargée. En effet, un homme originaire d’Acoua mais habitant à Mamoudzou est en train de faire des allers-retours avec des sacs pleins de manioc, de bananes, … sur le dos, sortant d’un champs situé juste au bord de la route.

En même temps le conducteur de la voiture attendait tranquillement devant. Le conducteur de la camionnette se doute du manœuvre. Tout seul, il a peur d’agir ne sachant l’effectif exacte des voleurs suspects. Il a tout de même le courage de leur barrer la route avec sa camionnette en attendant une éventuelle voiture dans le secteur.

Mais le mauvais temps de ces derniers jours décourage la circulation en cette route sinueuse de campagne. Cependant par miracle, un automobiliste arrive et comprend vite que le chargement proviendrait de vol dans les champs du coin. A son tour, il se met à barrer la route de la Toyota Yaris bleue pleine de provisions de campagne.

Des coups de fils plus tard pour demander du renfort dans le village fit son effet. C’est alors une dizaine de véhicules avec plusieurs personnes qui quittent Acoua pour rejoindre la sentier de Maévarano. Une fois sur place les deux suspects furent escortés jusqu’à la place du village, au grand Carrefour Adobé ou une centaine de personnes les attendaient, averties par la magie du téléphone portable. Le message a vite fait le tour du village que la place est noir de monde venu de tous les coins du village d’Acoua et des villages avoisinants.

C’est, en effet, avec stupeur que la population a découvert près 7 sacs de maniocs bien remplis, des sacs et près de 10 régimes de bananes, des ananas, du Jacques en grande quantité, des pieds et de la brêde de manioc, des manques, des aubergines,  …

La population a eu du mal à croire en cet arsenal de produits agricoles bien prisés à Mayotte, qui se vendent bien en ce temps de crise, remplis dans le coffre et la baquette arrière obligée d’être rabattue. Des produits destinés à la vente du côté du marché de Mamoudzou d’une valeur estimée à 1 200 euros.

Mais ce qui blesse le plus, c’est le fait que le voleur présumé est un homme d’une quarantaine d’année mais qui est également originaire d’Acoua, mais demeurant en ce moment du côté de la capitale. Son chauffeur quand à lui habite les banlieues de Mamoudzou.

La tension est montée d’un cran. Jeunes et anciens tous réunis au carrefour. Les uns voulant découdre en punissant les deux complices isolés sur un coin, d’autres ont appelé la gendarmerie de M’tzamboro. Chacun a tellement tiré de son côté et profitant de la maladresse et aidés par des connaissances, les deux compères ont réussi à se fondre dans la masse et prendre la fuite juste à l’arrivée de seulement 2 gendarmes de la brigade de M’tzamboro.

Le contact avec les militaires se sont résumés à des dialogues de sourds puisque les voleurs ne se trouvent plus sur place et bon nombre de gens sont repartis avec une grande partie  du butin du jour. La plupart des gens s’improvisent victimes des vols à répétition dans leurs champs repartent les mains bien remplies.

La gendarmerie a invité toutes personnes victimes de vol à aller déposer plainte dès demain, et faire l’inventaire des produits volés dans leurs champs. En attendant, les voleurs courent toujours mais ils sont désormais démasqués et connus de la population.

Stopper le vol à Maévarano et à Mapouéra

Plusieurs questions attendent réponses en ce début d’année 2015.  La piste menan à Mapouera via Maévarano est victime de son succès. Goudronnée même si jugée dangereuse, elle est devenue accessible à toute véhicule. Mais depuis son ouverture fin 2008, les vols sont légions dans les champs d’Acoua autrefois inaccessibles en voiture.

La piste offre une possibilité de rallier Acoua et Dzoumogné sans passer par la nationale. Donc incontrôlée à l’entrée comme à la sortie, la piste offre la possibilité à n’importe qui de s’approcher des champs et charger directement son véhicule sans se faire remarquer. Zébus, maniocs, bananes, fruits à pain, ananas, … les voleurs ont encore du grand temps devant eux.

Fofana

author
Rédacteur en chef à acoua-info

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 3 =


P