Éditorial

Acoua, berceau des traditions culturelles

Acoua, ce village perché au Nord-Ouest de l’île de Mayotte est un fief incontestable et incontournable des cultures et des traditions. Ce village singulier de par son Histoire et ses figures légendaires et emblématiques, a toujours su préserver et pérenniser avec passion et enthousiasme le patrimoine culturel et traditionnel de l’île. Et cela avec entrain. Avec majesté. Avec vitalité. Et surtout avec allégresse. De génération en génération, c’est toujours avec passion et admiration.

Les anciens ne lésinaient pas de passer le flambeau. Ils ont tout mis en oeuvre pour s’assurer qu’il y ait de la continuité malgré le nouveau monde bercé par les nouvelles technologie et façonné par une autre conception de la pratique culturelle et traditionnelle. La relève est assurée : la preuve Maoulida, ce chant religieux ancestral est indémodable, il est aujourd’hui chapeauté et animé par Gijo, après avoir longtemps incarné passionnément par l’illustre Souf Bé et Papalahi. Dahira, cette autre tradition religieuse n’est pas en reste aussi. Le Débaa, exclusivement féminin est relayé, lui aussi, par la nouvelle génération encore plus déterminée et magnifiquement admirative. D’ailleurs, pour ce Ramandan 2020, deux Madrassati d’Acoua concourent pour un challenge organisé par Mayotte 1ère, la chaine publique locale.

Des jeunes prennent des responsabilités et des engagements d’honorer avec entrain renouvelé, un peu relooké mais toujours essentiellement intact. Avec enthousiasme. Avec admiration sans faille. Vaille que vaille en dépit des obstacles contraignants et envahissants de ce monde nouveau digitalisé et modernisé, avec une nouvelle façon de vivre ensemble.

Et que dire de Chigoma porté par élan d’admiration indéfectible par des groupes de renom : Louba Junior et Mahouwa Tsara. Ce chant et danse traditionnel ne connaît pas de rides. Toujours debout, motivés et joyeux, JPP et ses amis, très sollicités, sillonnent l’île de Mayotte, chaque week-end, et même les îles voisines pour valoriser cette tradition ancestrale hors du commun. Avec fierté. Avec joie. Avec amour de la Culture et de la Tradition. Tenir le flambeau pour la future génération.

Donner du sens à ces traditions et ces cultures qui symbolisent notre identité. Notre savoir-vivre. Ces merveilles qui harmonisent, adoucissent et consolident notre vivre ensemble. Ces joyeux de nos ancêtres qui sont aujourd’hui notre précieux héritage. Ces superbes patrimoines qui sont éternellement notre fierté. Notre raison d’être. Notre joie de vivre et de partage. Notre de convivialité et d’hospitalité. Bonne période de Ramadan.

Vive la Tradition. Vive la Culture.

Kaya M. Directeur de publication

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top