Faits divers

Barrages et caillassages à Acoua.

Dans la nuit de ce samedi au dimanche 1er mai aux alentours de 01H00 du matin, une vingtaine de jeunes armés, cagoulés et accompagnés de chiens ont érigé des barrages au niveau du pont du carrefour Adobé et de l’arrêt de bus. Plusieurs automobilistes ont essuyé des caillassages.

Cela fait maintenant quelques semaines que la situation perdure. Depuis le début du mois de ramadan, des individus se donnent rendez-vous dans la nuit pour embêter les automobilistes empruntant le Carrefour Adobé.

Ce dernier samedi du mois d’avril n’a pas dérogé à la règle. Une vingtaine de jeunes cagoulés se sont donnés rendez-vous pour caillasser les voitures.

Nombreux automobilistes ont tenté de forcer les barrages faits de bacs à poubelles, tronc d’arbres et des grosses, mais ont essuyé des caillassages entraînant des dégradations, notamment des bris de glace.

Certains ont même été contraints de monter à Tchansira sans le vouloir ou ont opter pour un demi-tour à l’approche du premier barrage.

Le voisinage a déclaré avoir entendu du bruit durant toute la nuit.

Alertés de la situation, des véhicules de la brigade de M’tzamboro sont arrivés sur place peu avant 04H00 pour dégager la chaussée.

Ces derniers ont tout de même essuyé quelques caillassages avant que les assaillants et leurs chiens ne disparaissent sur les hauteurs des quartiers Tchansira et Jamaïque dans le noir, avant de rallier le quartier Agnala M’kirini et la plage d’Acoua.

Aucun blessé n’est à déclarer pour l’heure mais une dizaine de véhicules ont été endommagés.

Cependant, au vu de la situation une réponse ferme et sérieuse s’impose avant que la localité ne sombre dans la violence juvénile, souvent connue de tous.

La situation demeure préoccupante, et ce à quelques heures de la fête de la Ide El Fitre.

La Rédaction.

Barrages et caillassages à Acoua.
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

News populaires

To Top