Littérature

“Écrire au féminin”. Sarah A. primée

La cérémonie de remise des Prix du Concours “Écrire au féminin” s’est déroulée ce vendredi 25 septembre au Conseil départemental, à l’Hémicycle Younoussa BAMANA dans l’après-midi. Parmi les lauréates, il y a Sarah Angie qui publie, dans les colonnes du journal acoua-info, rubrique “Témoignages” (sous un nom d’emprunt), ses billets d’humeur pour sensibiliser les lecteurs sur les souffrances psychiques dans la société mahoraise. Dans ses heures perdues, elle se consacre à sa passion pour l’écriture romanesque et poétique.

Elle témoigne de sa passion d’écrire. Une passion qui s’est révélée dès son jeune âge. “Ma passion de l’écriture m’est venue dès l’âge de 10 ans…. Depuis je parle avec les mots pour exprimer tant de maux auxquels je suis témoin.” Pour ce concours sous la houlette du Conseil Départemental, elle approuve l’idée et encourage de continuer sur cette voie. “C’est une bonne initiative. Il faut le faire c’est intéressant, encourager les belles plumes aussi bien féminine que masculine. A encourager”, a-t-elle réagi avec philosophie.

En effet, l’écriture tout comme l’éducation est universelle. C’est salutaire pour le département de mettre en valeur et surtout de conjuguer l’écriture au féminin car depuis longtemps, l’écriture est conjuguée au masculin. Valoriser les talents féminin est une magnifique initiative parce que des plumes talentueuses au féminin existent et se révèlent. Et elles méritent d’être repérées, soutenues, encouragées et surtout valorisées.

Selon Sarah A., “écrire est un talent, on l’a ou pas. Quand on est passionné par ce qu’on fait, c’est plus facile de réussir. Je pense pas qu’il faut forcer les femmes à écrire car toutes n’aimes pas ça et n’ont pas les compétences pour le faire. Il faut plutôt soutenir celles qui sont amoureuses de la littérature et de l’écriture. Celles qui savent s’exprimer par ce don particulier qui est celui d’écrire….”

Cette édition 2019-2020 a décerné des prix dans les catégories Roman Adulte et Roman Jeunesse. Dans la catégorie Roman Adulte, les lauréates sont : Abdoul FOUADI (Pseudonyme) pour « La cause » (1er prix) Touhoufati KAMARDINE pour « La quête d’une vie » et Rosette YSSOUF pour « La lumière est derrière l’ombre » (2èmes prix ex-æquo) Safi MZE MOGNE pour « Les chansons de Sarah Djoumoi » (3ème prix) Inaya ASSINANI pour « Le Santo Sprito » (4ème prix).

Dans la catégorie Roman Jeunesse, les lauréates sont : Nadia BOINA pour « Fandzava et le monde des esprits » (1er prix)Touhoufati KAMARDINE pour « Les échos des malandrins » (2ème prix).

Les femmes ont bel et bien été mises à l’honneur durant cette édition, la première d’une longue série. D’ailleurs, une deuxième édition du concours est programmée pour 2021 avec une remise des prix au prochain Salon du Livre.

Kaya M.

“Écrire au féminin”. Sarah A. primée
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

News populaires

To Top