Hippocampe976 17 12 2020
Animations

Hippocampe976 met le paquet

Les élèves Mahorais sont en vacances depuis vendredi 11 décembre dernier. Une très belle occasion pour l’association Hippocampe 976 dirigée par Said Maoulida de monter au créneau pour proposer diverses animations et projets pédagogiques destinés aux jeunes de 6 à 17 ans.

Outre les habituels centres de loisirs qui affichent complets que ce soit à Kani Kéli, Ouangani, M’tsangadoua (48 jeunes) et Acoua (96 jeunes), depuis l’été dernier les membres de l’Hippocampe 976 ont lancé un nouveau concept : Un camp de vacances en pension quasi complète. Près de 46 jeunes répartis sur deux pôles sont accueillis chaque semaine. Le premier pôle étant consacré aux activités aquatiques (sorties en mer, baignade, canoé Kayak, …), le second pôle est quant à lui dédié à l’eau et à la planète (problématiques de l’eau, la sécheresse, le cycle de l’eau, visite de lac Karihani, retenues collinaires).

L’équipe pédagogique n’a pas hésité à faire appel à des intervenants qualifiés comme des professeurs de Science de la Vie et de la Terre (SVT) pour expliquer aux enfants le processus du cycle de l’eau, mais également des agents d’autes services pour connaître l’importance de la préservation de l’environnement mais également la qualité de nos eaux de baignade. “Comme non loin du site, les enfants pourront faire de la baignade à “An Vatou Madiniki” contrairement à Acoua village où l’eau est impropre à la baignade” explique Saïd, le directeur.

“Les activités sont nombreuses, en plus de plusieurs sorties, donc les jeunes auront de quoi s’occuper avec des animateurs et directeurs dévoués à les faire découvrir, et certains ont même hâte de découvrir le camp de vacance d’Antsiraka Boira“, poursuit-il. Ouvert depuis le 14 décembre dernier, sur la route de Antsiraka Boira, il ne fermera ses portes que le 09 janvier prochain en adéquation avec les fêtes organisées dans les différents centres de loisirs.

C’est dans ce sens que l’association Hippocampe976 tente de se battre sur tous les fronts pour donner la chance à ces centaines de jeunes de Mayotte de passer de bonnes vacances en cette année 2020 assez particulière, pour combattre l’oisiveté mais surtout la délinquance juvénile en nette progression sur l’île.

Fofana A.

Hippocampe976 met le paquet
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

News populaires

To Top