Faits divers

La mise en garde avisée de Zouhourya Mouayad

Zouhourya Binti Mouayad. Photo Manen, Profil Facebook

Suite à l’article publié sur la réunion autour du maire d’Acoua, des représentants des forces de l’ordre et de sécurité et du proviseur du lycée du Nord, Zouhourya Binti Mouayad, l’une des actrices de la vie sociale et éducative de la commune a réagi. La rédaction du journal acoua-info a jugé nécessaire de relayer cette réaction, à nos yeux, pleine de clairvoyance et de pertinence face à cette problématique de délinquance qui gangrène peu à peu la vie quotidienne. Réaction.

“La mise en place de ce CLSPD ( Conseil Local de Sécurité et de Prévention contre la Délinquance) est une très bonne chose pour notre commune vu la situation alarmante de la localité. Je vous assure que si rien n’est fait d’ici deux ans, on aura une situation similaire à Kawéni. Il est vraiment temps d’agir en terme de lutte contre la délinquance et faire beaucoup, beaucoup de prévention. Les parents doivent être partie prenante à cette structure donc à ne surtout pas écarter. Les associations sportives également qui encadrent nos jeunes. Les kionis, les madrass…
Se rapprocher d’une association nouvellement installée dans la zone “Fahamou Maécha” qui fait beaucoup de prévention et des accompagne les familles
MESO qui accompagne les jeunes également et fait beaucoup d’action multidisciplinaires….
Évitons surtout la stratégie des coquilles vides. A bon entendeur.”

Notre analyse : D’abord, cette réaction de l’une des femmes, actrice et observatrice de la vie locale, loin des considérations politiques politiciennes, fait preuve d’une formidable clairvoyance car elle fait un état des lieux objectifs de la recrudescence de la délinquance dans la commune. Un regard lucide sur la dégradation du lien social, éducation et pédagogique. Un fléau qui touche notamment la jeunesse. Dans nos colonnes, nous en avons publié. Des faits divers liés à la délinquance de plus en plus préoccupants car d’une extrême violence. Nous en avons rarement connu.

Ensuite, cette réaction est pertinente à nos yeux, car elle appelle à une mobilisation en amont, au-delà, des divergences idéologiques et politiques. L’enjeu est de taille. La mobilisation doit être collective. Toutes les forces vives, associatives, sportives, éducatives, religieuses etc… sont les bienvenues pour agir avec volonté et avec énergie. Des engagements collectifs pour prévenir contre la délinquance. Face aux enjeux pareils, l’espoir et l’optimisme doivent être de rigueur.

La rédaction

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top