Nécrologie

Le Grand Aouladi s’est éteint.

Le village d’Acoua s’est réveillé avec la triste nouvelle de la disparition de l’un de ses icônes en la personne de Aouladi Colo, depuis le Centre Hospitalier de Mamoudzou où il était admis depuis ce lundi 12 septembre après-midi.

Le décès a été constaté dans la nuit du lundi à ce mardi 13 septembre 2022.

Il était le père de Assanati (Mère de Gabard), Saindou Battiston, Bougnoul, Rouge-Rouge, Lailati, Saandati, Maoulida ou encore Rivald (Madi). Grand de taille, cet octogénaire ne passait jamais inaperçu.

Surnommé Jordan par ses nombreux petits enfants, cet ancien docker le prenait le sourire. Homme du terrain, il était amateur de la marche à pied en parcourant les différents quartiers du village.

Aouladi s’adonnait également à la pêche, et fut un grand supporter de Racine du Nord durant son époque glorieuse (années 80/90).

Durant ses temps libre, il avait les yeux rivés sur le lagon depuis la plage Acoua 1 où des nombreux sages s’y retrouvaient pour des causeries interminables.

Le père de Battiston avait également séjourné quelques années en métropole, du côté de la Bretagne auprès de ses enfants et petits enfants.

Rattrapé par le poids de l’âge et affaibli physiquement depuis quelques années, le Grand Aouladi recevait de la visite venant des 4 coins de l’île à son domicile du côté du quartier M’tsangani.

Sa disparition laisse un grand vide dans les villages d’Acoua, Chembényoumba et Sohoa puisque Monsieur Aouladi était une icône et une légende pour des nombreuses générations.

L’enterrement aura lieu ce mardi 13 septembre à partir de 12H30 au cimetière Madi Tchama à Acoua.

La Rédaction.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top