Religion

Le grand Dahira d’Acoua fêté ce samedi

Dahira Acoua, 22 février 2020

Une fois n’est pas coutume. Le village d’Acoua a fêté ce samedi 22 février le Dahira, une des manifestations cultuelles à l’instar de Moulidi et Maoulida dont cette localité du Nord demeure l’une des rares à détenir le secret.

Venus de tous les coins de Mayotte, les invités ont afflué par plusieurs centaines dès 18H00. Il a fallu abattre une dizaine de vaches pour assurer une bonne logistique. Après la lecture du “Barzangui” à partir de 22H00, le coup d’envoi de cette unième Dahira ne sera donné par Cheikh Abal Hassani et les Halifas vers minuit.

Avec des textes appris par coeur pour certains depuis l’enfance, les “Mouridis” donnent le rythme, cependant les enfants ne sont pas loin. Entrecoupé par des pauses, moments propices pour faire des rappels “Mawaindhois”, le Dahira se poursuivra jusqu’au petit matin. Au départ exclusivement réservé aux hommes, les femmes ne sont jamais loin pour assister à cet événement incontournable qui va s’achever dans les coups de 08H00 du matin avant que toutes les délégations reprennent la route.

Signe particulier pour ce premier Dahira de l’année qui s’est déroulé sans le Grand Cheikh Anzizi Akina parti le 08 décembre dernier, lui comme beaucoup d’autres auront tout fait pour redonner à ce rendez-vous à la mosquée Zawyani ses lettres de noblesse.

Fofana A.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top