Nécrologie

Le grand Foundi Nour est parti

La nouvelle est tombée ce lundi vers 10H00 depuis son village de Passi Kéli, commune de Kani-Kéli dans le grand Sud de Mayotte. Nourdine Anli, plus connu sous le nom de Foundi Nour, très diminué physiquement depuis plusieurs mois, a rendu l’âme depuis la grande maison familiale située sur le bord de la route nationale en hauteur du village. Né à Sada en 1930, il a immigré à Choungui durant plusieurs années. Il est ensuite descendu à M’ronabèja où il s’est bien intégré.

Il ouvre une école coranique qui connaît un grand succès et obtient une bonne réputation dans le Sud de l’île. Cependant, des frondeurs et des détracteurs lui obligent à se réfugier avec beaucoup de ses disciples de l’autre côté de la mangrove située à un kilomètre de là. C’est ainsi qu’il fonda le village de Passi Kéli en compagnie d’une dizaine de convives. Homme très serviable et très respecté, il continue d’enseigner le Coran mais également le Dahira, le Miridi Chadhouli dont il fait partie de la deuxième génération à recevoir les enseignements.

Le petit village de Passi Kéli commence à se faire respecter dans une île où l’Islam est en pleine émancipation dans les années 60. C’est alors qu’il s’engagea dans l’armée à l’heure où Mayotte était sous Protectorat de Madagascar. Il effectuera de nombreuses opérations en Afrique et à Madagascar avant d’interrompre son service militaire à 5 ans de la retraite. Dans la grande île, Foundi Nour donne naissance à une fille dont son appellation respectueuse de “Ba Nèma”, ainsi que 8 autres enfants à Mayotte. “Tout de même aux avants postes, Foundi Nour, ce grand Cheikh n’a jamais voulu se mettre en avant”, déclare son fils.

À l’annonce de son décès, des centaines de personnes ont rejoins le Sud de Mayotte pour lui rendre le dernier hommage. C’est un village de Passi Kéli inondé de monde venu des quatre coins de l’île pour participer à l’enterrement de ce Grand Homme âgé de 90 ans, ce mardi 08 juin à 10H00. Le Dahira a continué à raisonner durant les deux jours jusqu’à sa dernière demeure. Toute la rédaction d’acoua-info s’associe à la douleur de la famille et aux proches, ainsi que des Miridis Chadhouli pour les adresser ses sincères condoléances.

Le grand Foundi Nour est parti
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

News populaires

To Top