Coronavirus

L’OMS confirme la forte contagiosité du civid-19

Le vendredi 24 janvier 2020, la Chine entre dans son long congé du Nouvel An de l”Année du Rat de métal”. Des centaines de millions d’habitants s’apprêtent à circuler à travers tout le pays pour les fêtes. L’information de la mise en quarantaine de Wuhan ayant été promulguée dans la nuit, nombreux sont ceux qui ont déjà quitté la ville… en voiture. La température corporelle des conducteurs est néanmoins prise aux sorties des autoroutes. Une dizaine d’autres villes chinoises sont bouclées. Des millions de personnes sont assignées à résidence. Le président XI Jinping s’exprime publiquement pour la première fois au sujet de l’épidémie et demande à ce qu’elle soit résolument “enrayée”. De Pékin à Shanghai, les masques apparaissent sur tous les visages, dans les lieux publics et le métro. Ce même jour, un scientifique chinois admet que la transmission du virus peut se faire d’humain à humain, et pas seulement via le contact d’un animal. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) le confirme pour la première fois. Elle ne recommande pas de restriction de voyages mais d’établir des dépistages dans les aéroports. Elle demande aussi “à tous les pays” de mettre en place des mesures pour détecter les cas de coronavirus. En Chine, 25 morts sont déclarés sur un total de 830 personnes contaminées.

Le 24 janvier 2020 au soir, en France, le ministère de la Santé confirme que trois premiers patients sont atteints par le Coronavirus et sont hospitalisés dans l’Hexagone. Ils sont présentés comme “les premiers cas européens”. Sur les trois cas, deux se sont rendus en Chine : il s’agit d’un couple de 31 ans et 30 ans, hospitalisé à Paris, le 3e, un proche parent de l’un d’eux, âgé de 48 ans, est hospitalisé à Bordeaux. Le même jour, des scientifiques de l’Institut Pasteur se lancent dans le séquençage du génome viral du coronavirus sur la base d’échantillons prélevés sur ces trois patients. Au même moment, deux scénarios de diffusions de la maladie Covid-19 sont établis par l’Inserm, l’un à haut risque, l’autre à bas risque. Etant donné les flux aériens, il est ainsi estimé que les pays les plus exposés pourraient être l’Allemagne et le Royaume-Uni. L’Italie est passée sous les radars. En Chine, le nouveau bilan officiel fait état de 26 morts et 1287 contaminés. Un constat est fait : la plupart des patients décédés ont plus de 65 ans.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

News populaires

To Top