Politique

Présidence LR. Trois questions à… Daniel Abdou

Daniel Abdou, tête de liste LR à Acoua et Christian Jacob, nouveau président de LR à Mayotte. Photo Daniel Abdou

Largement favori pour la course à la présidence du parti Les Républicains, Christian Jacob a été élu avec 62,58% de voix dès le premier tour. Devançant largement ses concurrents Julien Aubert (21,28%) et Guillaume Larrivé (16,14%). L’homme politique a récemment effectué un voyage à Mayotte, notamment à Acoua, au Nord-Ouest de l’île au parfum, où il a été accueilli par les adhérents locaux de LR, en l’occurrence Daniel Abdou, investi par le parti tête de liste pour les Municipales des 15 et 22 mars 2020. La rédaction du journal local acoua-info l’a contacté pour répondre à nos trois questions. Interview.

Depuis les élections de 2017 qui ont vues l’ascension fulgurante du parti En Marche !, les partis dits traditionnels notamment les principaux LR et PS se fissurent. Nous assistons indéniablement au bouleversent du paysage politique français, obligeant ces partis à revoir leurs logiciels politiques. Qu’est-ce que vous en pensez ?

Effectivement, tout ce qu’on appelle les partis traditionnels traversent une période difficile. Nous sommes quand même le premier parti de l’opposition à l’assemblée nationale.

Justement, l’actuel président du groupe LR à l’Assemblée nationale, Christian Jocob vient d’être élu, à la tête de votre part. Qu’attendez-vous de cette nouvelle gouvernance Jacob dans la perspective des échéances électorales à venir ?

Je suis convaincu qu’avec son équipe, ils permettront à notre famille politique, par une gestion apaisée, de poursuivre notre chemin vers la reconstruction et le rassemblement.

Lors du déplacement du nouveau président LR à Mayotte alors candidat, vous l’aviez rencontré et l’aviez même fait visiter le village d’Acoua. Parlez-nous un peu de lui ?

Christian Jacob, notre nouveau président national élu à 62,58% dès le premier tour est un homme de terrain et d’expérience. J’ai eu la chance de passer une journée avec lui lors de son dernier passage à Mayotte. Agriculteur de métier, monsieur Jacob est très sensible au développement des zones rurales tout en respectant la nature,les traditions locales. D’où son attachement aux Outre-mer.

Propos recueilli par Kaya M., directeur de publication

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top