Témoignages

Rozette Baraka Baco, le chef d’œuvre de sa mère ! Une âme de guerrière des temps modernes

Aujourd’hui, je vous écris chères lectrices et chers lecteurs pour la dernière fois. Je souhaitais vous remercier d’avoir été fidèles et à l’écoute sur les sujets de la souffrance psychologique de tout un chacun. Parce qu’on est des êtres humains et en tant que tels, on est forcément fragiles et vulnérables.

Nous avons tous nos défauts et nos qualités et nous sommes imparfaits. C’est ce qui fait d’ailleurs notre charme, comme le dit le psychiatre Christophe André, “imparfaits mais libre et heureux”, soyons donc tout cela et faisons de notre mieux pour devenir qui on veut être et trouver notre chemin du bonheur. 

Autrement, nous parlons en ce moment de cette thèse doctorale que j’ai eu l’honneur de soutenir et de rendre compte dans les médias. Je voudrais juste remercier la personne qui a fortement permise cette capacité de sublimation au lieu d’un effondrement psychique. Car oui, j’ai tout pour m’effondrer (mère célibataire, perte d’un être cher depuis dix ans, ma mère, un père biologique absent de notre éducation depuis toute jeune, des géniteurs insensibles et méprisants qui ne me rendent pas la vie facile, manque de soutiens réguliers pour les combats contre nos maux psychiques de notre société etc).

En plus d’être une femme et “noire” qui croit en Dieu Tout-Puissant qui nous fait traverser des épreuves pour devenir à mon sens la meilleure version de nous-mêmes. Tous ces ingrédients ne nous facilitent pas la tâche dans un monde où pour exister, il faut “être et avoir”. Je ne veux pas qu’on m’aime et qu’on m’apprécie pour mes diplômes. Je ne veux pas qu’on me reconnaisse pour mes titres car ils sont éphémères et ne sont pas aussi importants que l’amour et le bien-être qu’on souhaite à son prochain. 

Je ne veux pas que le matériel et le financier prime sur des valeurs humaines d’amour, de bonté et de générosité. Je veux rester simple, humble, et servir du mieux que je peux. Je veux pouvoir répandre de l’amour et de la joie autour de moi. J’aimerai que mes compatriotes soient heureux et en paix. Je vous souhaite tout le bien du monde. 

Et si on y réfléchit ensemble, petits et grands, diplômés ou pas, nous trouverons les meilleures solutions qui nous conviendront. Des solutions plus humaines, moins violentes où chacun arrive à écouter l’autre dans sa propre souffrance. Chaque petit pas que nous ferons, sera un grand pas vers la tranquillité et l’amour fraternel, l’amour tout court. 

Ainsi, c’est avec une grande tristesse que je vous écris mes dernières lignes ici pour rendre hommage à Baraka Baco, la femme de ma vie, la femme qui m’a tout donné, qui m’a transmise de grandes valeurs humanistes et le courage de ne jamais désespérer même dans les moments les plus durs et les plus compliqués. Et croyez-moi, j’en ai des obstacles et des difficultés quotidiennes, c’est douloureux, c’est tristement triste mais ce sont les épreuves de la vie. Enfin, je vous remercie, aussi bien ceux qui me soutiennent ou pas que ceux qui me lisent ou pas,  je remercie tout le monde. Chaque rencontre qu’on fait sur cette terre, bonne ou mauvaise, nous permet de grandir et devenir meilleur. 

Je pars pour de nouvelles aventures mais je ne vous oublie pas. Le combat continue et on est de plus en plus nombreux à emprunter le métier de psychologue, on est plus d’une dizaine maintenant et plus encore. On existe et on sera disponible et à votre écoute si on nous en donne l’occasion (un bon salaire par exemple car parfois on pense qu’on fait bac +5 ou 8 pour faire du bénévolat). Non, c’est d’abord un métier. Pour ma part, c’est une vocation et j’aime profondément ce que je fais. Et c’est dommage qu’on ne soit pas reconnu à notre juste valeur. 

Enfin, je vous remercie profondément et pleins de belles choses à toutes et à tous. 

Votre serviteur, Rozette Baraka.

Rozette Baraka Baco, le chef d’œuvre de sa mère ! Une âme de guerrière des temps modernes
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top