Opinions

Souffrance psychique ou la maladie de l’invisible ! Comment aider nos proches ?

Nous avons l’impression comme si pour certaines personnes, la souffrance psychique est comme tout problème “mécanique” et qu’il faut trouver une faille pour réparer ce qui ne va pas…. Et up, la voiture redémarre ! Non chaque humain est unique à sa manière. Chaque personne traite son mal-être de façon personnelle et individuelle en lien avec son histoire de vie. Et oh combien chaque parcours de vie est unique.

Alors que comprend-t-on de ce qui va mal chez l’autre ? Comment peut-on l’aider ? Ce sont de très bonnes questions. Nous pouvons être à l’écoute de notre entourage et tenter de les comprendre au mieux mais nous ne pourrions pas jouer le rôle du psy. Nous devons rester avant tout nous-mêmes et accepter profondément nos imperfections. Ainsi rester à notre place, de proche et non de soignant que nous ne pouvons pas être ! On peut les aider en ne jouant pas à un rôle qui nous appartienne pas.

Nous pouvons qu’être là, soutenir du mieux qu’on peut sans vouloir à tout prix sauver quiconque. Nous ne sommes pas des Zorros avec sa cape noire prêt à sauver ceux qui en ont le plus besoin surtout au niveau psychologique. Alors cela nous renvoie à la question destinée aux professionnels de Mayotte ou d’ailleurs, comment pensez-vous prendre en charge la souffrance psychologique sans consulter les professionnels adéquats ? De même, la maladie mentale est une maladie invisible, nous la voyons pas mais les gens qui en souffrent, sont en très grande détresse globale.

Ce n’est pas une faille, c’est une réalité. L’humain est bien unique et très complexe. Et chacun à ses mécanismes de défense qui correspondent à sa personnalité. Chacun fait ce qu’il peut avec ce qu’il est. Et chacun réagit à ses souffrances avec ses moyens, l’humain est imprévisible. Il est aussi un être bourré de contradictoires. Ne cherchons pas à vouloir contrôler une souffrance incontrôlable et sachons demander de l’aide auprès des experts qui peuvent nous aiguiller et nous sensibiliser au maximum sur ces sujets sensibles relatifs à la santé mentale.

Nous ne sommes pas des robots. Nous sommes bien des êtres humains avec des sentiments, des émotions dont on ne sait pas toujours quoi en faire. Ou bien comment les gérer. Ne nous improvisons pas psy à ces heures perdues. Ainsi faisons confiance à ceux qui consacrent leur vie à comprendre le fonctionnement psychologique des autres afin de leur apporter leur aide. Et pour les médecins psychiatres, ils apportent également des traitements indispensables à l’apaisement de leurs maux psychiques.

En parallèle de la médecine générale, nous avons la médecine qui soigne les “cœurs en peine”, brisé parfois par la vie après avoir subis des traumatismes lourds qui ont à tout jamais chamboulés leur vie. Ne sous-estimons aucune souffrance aussi petite soit-elle !

Sarah, chroniqueuse de santé psychique

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top