Municipales

Taux de participation en forte baisse

C’est un scrutin historique. L’un des principaux enjeux de ce scrutin hors normes, organisé trois mois après le premier tour, était la participation, alors que la crise sanitaire perdure. Pour le premier tour, moins d’un électeur sur deux (44,3 %, contre 63,5 % en 2014) s’était déplacé. A l’issue d’une campagne souvent cantonnée aux réseaux sociaux et aux médias, une abstention massive se profile à nouveau.

A 17 heures, la participation était de 34,67 %, selon le ministère de l’intérieur. Elle était de 38,8 % au premier tour à la même heure. Et elle est en baisse de près de 20 points par rapport au second tour en 2014 (52,4 %).

Taux de participation en forte baisse
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top