Chrono

Un policier tire dans le dos d’un homme noir

Aux Etats-Unis, nouvel incident impliquant une victime afro-américaine et la police suscite de vives réactions et d’indignation. Et cela après trois mois de la mort de George Floyd lors de son interpellation par la police.  Un élément déclencheur aux Etats-Unis d’une prise de conscience nationale sur la question raciale. Un mouvement est né Black Lives Matter (La vie des Noirs comptes) qui est devenu en quelques jours un slogan universel.

Selon les premiers éléments de l’enquête, la police a tiré dans le dos d’un homme à plusieurs reprises à Kenosha, dans le Wisconsin. La victime, un père de famille afro-américain appelé Jacob Blake, a été évacuée par hélicoptère vers un hôpital de Milwaukee, a indiqué la police de Kenosha, précisant que les faits s’étaient produits au moment où elle répondait à un appel pour un incident domestique. Il a été opéré d’urgence et son état restait critique mais en voie d’amélioration, selon des témoignages de proches à des médias locaux.

« Les policiers impliqués ont été mis en congé administratif », a indiqué le département de la Justice de l’État, dans un communiqué et l’État a ouvert une enquête criminelle. Des images vidéo prises par un téléphone portable montrent un homme noir, suivi par deux policiers ayant dégainé leurs armes, alors qu’il contourne une voiture tout-terrain. Un policier lui attrape la chemise au moment où il ouvre la portière et qu’il tente de s’installer sur le siège conducteur, avant de recevoir plusieurs balles dans le dos. Les autorités n’ont pas précisé si le second agent avait également tiré.

Une enquête criminelle a été ouverte, ce lundi, par l’État américain du Wisconsin, a indiqué le Département de la Justice de l’État précisant que « les policiers impliqués ont été mis en congé administratif ».

À Kenosha, ville de 170 000 habitants au bord du lac Michigan, des affrontements ont éclaté dimanche soir entre des manifestants et la police antiémeute. Des incendies ont été allumés, plusieurs voitures ont été brûlées et les autorités locales ont par la suite décrété un couvre-feu, qui a été reconduit pour la nuit de lundi à mardi, à partir de 20 heures.

La colère a également gagné d’autres villes américaines. À Minneapolis, où George Floyd a été tué, des manifestants ont brûlé un drapeau américain. Environ 200 personnes, certaines le poing levé, ont aussi défilé à New York en criant le nom de Jacob Blake.

Un policier tire dans le dos d’un homme noir
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

News populaires

To Top