Nécrologie

Maanrouf M’dallah Ali s’en est allé

Quatre jours seulement après le décès brutal de Chèba, Acoua enregistre une nouvelle disparition de l’une des personnalités qui ont marqué l’histoire du village, au nom de Maanrouf M’dallah Ali.

La nouvelle est tombée au petit matin de ce vendredi depuis le Centre Hospitalier de Mamoudzou où il a été admis depuis quelques jours.

Le père de Abdallah (Mandela), Rémi, Jève, Rabianti, … ou Sucker était un homme de terrain. Il adorait sillonner les routes du village pour marquer son territoire et prendre la température de ses connaissances.

Toujours souriant et débordé de joie de vivre, lunettes de soleil et chapeau sur la tête, il recevait de nombreuses visites venues des quatre coins de l’île, et ainsi partager ses enseignements.

Il fut l’un des compagnons fidèles du feu Foundi Achirafi ou de Habibi Cheikh Said.

Durant toute sa jeunesse, il s’est adonné à sa passion à travers le “Maoulida Chengui“, avec son rythme unique au tambour.

Diminué physiquement depuis quelques années suite à un accident de la vie (AVC), cet octogénaire continuait à se mouvoir pour entretenir son corps.

Les obsèques auront lieu ce vendredi peu avant midi sur le chemin du Bonsoleil à Acoua.

Toute la rédaction d’acoua-info s’associe à la douleur de la famille et des proches pour les adresser ses condoléances les plus attristées.

La Rédaction.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top