Football

Un derby qui finit en sang

La 5ème journée du championnat U18 Régionale 2 Poule B opposant Racine du Nord d’Acoua à son voisin Wahadi SC de M’tsangamouiji n’est pas arrivée à son terme. À la mi-temps, le score était de 3-2 en faveur de Racine du Nord. La délinquance s’y est invitée.

Il était 14H20 au Stade Bassin.

Juste avant la reprise, alors que le trio arbitral et les deux équipes regagnaient le terrain, près de 5 jeunes délinquants ont fait irruption dans le stade Bassin armés de cailloux, barres de fer et de bâtons pour agresser les joueurs de Wahadi SC de M’tsangamouiji.

Le bilan est lourd: 4 blessés graves dont 2 assez graves.

Un joueur a été blessé à la tête par jet de cailloux, un autre a reçu un coup de barre de fer sur un pied gauche, un autre dans les côtes et les membres inférieurs.

Une panique a gagné les 22 acteurs, dirigeants et supporters sur place.

Un dirigeant d’Acoua aurait même été victime d’agression mais sans gravité

Les voyous poursuivis par les dirigeants et éducateurs et se sont enfuis en direction de Lazaret sur le chemin de Antsiraka Boira.

Alertés, les sapeurs-pompiers ont pris en charge les 3 blessés pour les conduire aux urgences, rejoins quelques instants plus tard par les gendarmes.

Selon les informations, les voyous seraient introduits dans le terrain pour se venger des agressions qu’ils auraient subies quelques jours plutôt au Cité du Nord de M’tsangadoua où des jeunes d’Acoua et M’tsangamouiji se seraient affrontés.

Les individus seraient bien connus pour des nombreuses bagarres et fait divers dans le secteur.

Une question est sûre, le stade Bassin est devenu une passoire où des actes d’incivilités envers les acteurs du jeu semblent possibles.

Plusieurs grillages de protection ont cédé et n’ont toujours pas été remplacés.

En attendant les potentiels sanctions, Racine du Nord compte saisir les autorités pour déposer plainte et demander des travaux de sécurisation du stade, si alarmante.

Alors que les vacances sont synonymes de joie et paix, la violence se déplace dans les terrains de jeu.

La tension reste maximale entre les deux localités en attendant le match retour, alors que les joueurs n’y sont pour rien.

La Rédaction.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top