Nécrologie

Le grand Bœ vient de nous quitter

La nouvelle est tombée ce jeudi 18 février en milieu de journée. Djihadi Madi, plus connu sous son vieux pseudo Bœ s’en est allé depuis le domicile de l’une de ses filles non loin de la mairie d’Acoua. Père de Souma Djihadi dit Douze, de Andjilani, Salima ou encore Wardati, était un homme charismatique de part ses engagements dans la vie sociale du village ou encore par son physique.

Homme très discret mais se révèle incontournable puisqu’il était l’une des figures les plus respectées du quartier M’jihari à l’heure des grands événements cultuels. Toujours à l’écoute des autres, il n’hésitait pas avec humour de répondre aux blagues que les passants lui adressaient. Grand amoureux de la pêche traditionnelle, Bœ rentrait rarement la pirogue vide.

Diminué physiquement depuis plusieurs années, il ne s’est jamais résigné à arpenter les rues et chemins du village pour rendre visite à ses proches. Il était fréquent de le croiser sur sa terrasse en face de l’école maternelle d’Acoua en compagnie de son épouse. Le décès de Madi Djihadi (Bœ) l’un des derniers centenaires montre à quel point, il est précieux de prendre soin des anciens en cette période de crise sanitaire sans précédent.

Les obsèques auront lieu ce jeudi en fin d’après-midi à Acoua. Toute la rédaction d’acoua-info s’associe à la douleur de la famille et des proches en les adressant ses sincères condoléances.

Fofana A.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top