Commentaires

Des automobilistes rackettés et choqués

De nombreux automobilistes se font racketter et menacer dans les embouteillages provoquées par des barrages des routes. Des groupes d’individus munis d’armes blanches intimident et menacent les automobilistes en partant pour le travail. Terrorisés et consternés, leur seul salut, c’est de se laisser dépouiller amèrement et impuissamment, parfois devant leurs enfants choqués et traumatisés. Des affaires personnelles accaparées : notamment téléphones portables, argent liquide.

Et quand ils osent résister, C’est leur intégrité physique ou leurs véhicules qui en font littéralement les frais. Ils sont vandalisés, pillés et saccagés. Une violence gratuite de plus en plus banale qui exaspère profondément dans ce petit bout de terre de la République française. Un département aux antipodes qui fait face, hélas, à un fléau de violence inhabituelle et extrêmement grave. C’est révoltant. C’est pathétique. Cette spirale dangereuse nécessite absolument des réponses fermes et fortes des autorités compétentes. La force régalienne doit s’imposer. Il est temps d’y mettre un terme. C’est très urgent.

Une situation inadmissible et intolérable qui prend de l’ampleur depuis le début de semaine, en marge des grèves menées par les élèves privés de transports scolaires depuis le début de la rentrée. Comment en est-on arriver à ce point de de délinquance qui gangrène la vie et empoisonne la liberté de circulation et de vivre dans cette si paisible et petite île ? Avec boule au ventre que les habitants vivent dans ce climat anxiogène. C’est angoissant.

Aucun territoire de la République ne mérite de vivre dans ce climat plombé de sentiment d’insécurité et d’angoisse chronique. La rentrée scolaire rime avec des conflits sociaux qui viennent s’ajouter au sentiment d’insécurité grandissante mais aussi d’une hausse d’actes de délinquance de plus en plus graves et inquiétants.

Kaya M. Directeur de publication

Des automobilistes rackettés et choqués
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top