Faits divers

La fresque d’ATM taguée

En voiture ou à pieds, la fresque historique de près de 3 mètres de hauteur et de 6 mètres de longueur érigée sur la nationale et réalisée par le grand peintre Ghost pour l’association Acoua Tani Madiou (ATM) a subi des dégradations tôt ce matin aux alentours de 08H30.

Une douzaine de jeunes âgés entre 12 et 14 ans ont été surpris en train de tagger le tableau érigé pour la sensibilisation à la protection de l’environnement et de l’écologie sous-marine. Une membre d’ATM passait par là et a rapidement alerté la police municipale d’Acoua qui a pu interpeller un des jeunes tandis que les autres ont pris la fuite.

Interrogé sur les raisons de leur comportement, ce dernier a expliqué que faute de bus pour les ramener au collège de M’tsangamouji pour cette rentrée scolaire, ils ont voulu montrer leur colère en rajoutant des inscriptions sur la fresque, mais sans faire exprès. La bombe ayant servie à tagger le tableau saisi.

Il se voit remettre une convocation pour se présenter avec ses parents au bureau de la police municipale dans la journée, en attendant une possible main courante ou plainte de ATM.

Fofana A.

La fresque d’ATM taguée
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top