Éditorial

L’irrationnel, non. La raison, oui

Cette dernière ligne droite de campagne des municipales prend une tournure pour le moins ubuesque. Elle est dénuée de tout bon sens politique. Déraisonnable et irrationnelle. Loin, très loin de réels et vrais débats politiques et démocratiques que nous souhaitons. C’est peut-être l’effet effervescent et hystérique des derniers jours de campagne. Des coups tous azimuts. Des quolibets sur les réseaux. Des insinuations galvanisantes sur cet espace numérique. Comme un parfum de combat de coq, à la limité de la démagogie. Des procédés qui pourraient nuire irrémédiablement à l’image de notre très chère commune.

C’est contre-productif. C’est d’un autre temps. Revenons à la raison pour un réel débat politique et démocratique. Ce scrutin a des enjeux cruciaux pour Acoua. La rationalité politique doit primer. Il semble, pourtant que cette élection très appréciée mérite un tout autre combat : d’idées, de projets, d’orientations et de perspectives concrètes et pragmatiques. De réels engagements solides et concrets. Des défis et des enjeux politiques immenses et colossaux attendent dès le lundi les heureux élus. Vous avez des comptes à rendre. Vous avez des énergies et du courage à déployer pour réaliser vos projets. Les attentes de la population sont immenses. Les chantiers sont nombreux. Vous les avez. Des plus urgents comme les infrastructures sportives de qualité, de réelle politique d’aménagement de l’urbanisme, offrir un cadre de vie meilleur, améliorer les conditions scolaires pour une meilleure réussite de nos jeunes et pour une bonne fois pour toute régler l’ insupportable problème d’insalubrité qui mine l’environnement et l’écosystème. Des enjeux réalistes et pragmatiques qui attendent la future majorité qui sortira des urnes ce dimanche. L’heure n’est guère aux querelles politiques politiciennes.

Ces chantiers nécessitent de lourdes responsabilités et des engagements de toutes épreuves. De toutes énergies. De volonté et du courage. De détermination sans faille. L’heure n’est plus à la politique du coup de menton. Au-delà des promesses et des déclarations d’estrade ou de plateau de télévision, nous savons pertinemment que vous n’avez pas les moyens de vos ambitions. De droite comme de gauche. De la dernière mandature et de celle à venir. Vous n’avez pas les coudées franches pour mener à bien vos engagements. Par paresse ou par incompétence. Nous savons que vos projets vont vous demander beaucoup d’efforts, d’énergies, de bataille pour pouvoir les réaliser. Les projets politiques obéissent à des procédures longues, lentes et très lourdes. Des normes juridiques, environnementales rigoureuses ponctuées des lourdeurs administratives. Nous en sommes conscients.

Nous savons que vous n’avez pas de moyens financiers nécessaires et conséquents pour vos projets. Et vos promesses. Vous allez devoir vous démener et vous mobiliser pour trouver des financements. Des démarches pas faciles et fastidieuses. Complexes et souvent contraignantes pour obtenir des dotations. Nous sommes impatients – mais vigilants – de voir réaliser vos engagements. Nous vous demandons d’agir, d’essayer, de foncer. De pousser des portes et des portails. Et de vous adonner pleinement pour réaliser au moins un tiers ou pourquoi pas la moitié de vos engagements durant votre mandature. Nous savons que six ans ne suffisent guère. Mais des débuts concrets de réalisation sont déjà nécessaires et importants pour vous accorder un rallonge de six ans. Si affinités. Nous sommes compréhensifs.

Vous avez durant des décennies alternés sur ce fauteuil de maire. De gauche comme de droite. Vous aviez fait des va-et vient. Les comptes ne sont pas au rendez-vous. La population en demande encore. Des progrès encore à fournir. Parfois médiocres. Encore des progrès à faire. Le monde évolue, avec elle, la société mahoraise de plus en plus exigeante. Et impatiente. Nous savons que ce n’est pas facile. Nous en sommes conscients.

Face à ces enjeux décisifs, nous vous demandons de nous expliquer et de nous expliciter les démarches. Ses tenants et ses aboutissants. Faites preuve de transparence et de pédagogie. Nous sommes capables de comprendre. Nous voulons croire en vous. Des deux bords politiques, il y a des gens de qualité, responsables, avisés, très intelligents, visionnaires et des fins connaisseurs des problématiques socio-économiques, culturelles et sportives de la commune. Vous avez le destin de la commune entre vos mains.

La commune d’Acoua a la chance de disposer des médias tenus par des jeunes motivés et ambitieux qui apportent leur pierre à l’édifice : Tsanga TV (audiovisuel), Radio Parole (Radio) et nous acoua-info (presse écrite). Nous sommes petits mais nous sommes aussi un canal d’information et de diffusion. Une source de divertissement et un vecteur indispensable pour promouvoir le patrimoine culturel et traditionnel de notre commune. A notre manière, chacun avec sa ligne éditoriale, nous contribuons au développement et au rayonnement de notre commune. A notre façon, nous souhaiterions aussi faire face aux immenses défis auxquels notre commune se doit de surmonter.

Dès lundi, nous attendons des engagements et projets concrets et pragmatiques pour notre commune. Le maire qui sera désigné sera notre maire. Et qu’il soit conscient des enjeux et défis qui l’attendent. Nous vous accordons notre confiance. De vos engagements devraient naître pleins d’espoir et d’espérance.

“Que vos choix reflètent vos espoirs et non vos peurs…” disait, l’emblématique Nelson Mandela en son temps. Sage et salutaire citation. A méditer…

Kaya M. Directeur de publication

L’irrationnel, non. La raison, oui
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top