Culture

Clap de fin pour le Grand Festival

Ce dimanche soir marque le 3ème et dernier jour du Festival Soma Zamani. Plusieurs personnes sont venues fêter comme il se doit la fermeture de cet événement qui en appelle à des nouvelles éditions dans les années à venir.

Des jeux, des activités ludiques et traditionnelles, des prestations théâtrales, de danses et des concerts étaient au programme ce dimanche 07 août.

Le public est venu nombreux pour participer, applaudir et danser sur les nombreuses activités proposées en ce dernier jour du Festival.

Tôt le matin, petits et grands, même le maire d’Acoua Hanaffi Marib se sont adonnés aux essais du fameux “Gari Kakazou” sur la route qui mène au stade Bassin.

Dans l’après-midi, c’est autour des femmes de Madrassati Riyadhuia de donner des numéros de “Déba traditionnel“.

Le stade Bassin a accueilli en fin d’après-midi le Tam-tam bœuf. Des jeunes ont été initié à cette tradition ancestrale cher à Acoua.

Les activités se sont poursuivies par des prestations de théâtre du groupe AJA emmené par l’infatigable Joss.

Le soir venu le public s’est donné à fond pour chanter et danser avec Les frères Toumbou.

Le Grand Latéral et son frère Bob Kira accompagnés par le groupe Ténor, de retour à domicile ont fait le show jusque tard dans la nuit, avec des milliers de remerciements.

Acoua a vibré toutes générations confondues.

Une seconde édition en 2023?

Croyant aux paroles des politiques Hanaffi Marib (Maire d’Acoua) et de Zouhourya Mouayad Ben (4ème Vice-présidente en charge de la culture et de la jeunesse), mais également son binôme Abdoulkamardine qui ont tous montré leurs talents de danseurs sur le podium, la population attend avec impatience une seconde édition de ce Festival Soma Zamani qui a conquis tout le Nord et tout Mayotte.

En trois jours, Acoua a affirmé sa place de défenseur de la tradition locale.

En attendant le bilan, Milles Mercis à :

  • Zenaya, Maitre Paille, Djadir, Marley Le Massaï et Gabard
  • Comédie Zamani
  • Les nombreux partenaires
  • Les bénévoles
  • Les nombreuses associations
  • Le public

La Rédaction

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top