Éditorial

Environnement. Les jeunes prennent les rênes

La question de l’écologie est au centre des enjeux. De Mayotte au Canada en passant par Paris, les problématiques environnementales sont devenues cruciales et capitales. L’urgence écologique est absolue. Avec cette crise sanitaire, l’environnement, la biodiversité et l’écosystème sont érigés en priorité pour un monde meilleur, sain et écologique. A Acoua, l’emblématique association environnementale et écologique, ATM n’est pas en reste. Elle n’est pas sensible à cette urgence et leur prendre sa part de responsabilité en la matière.

En pleine Covid-19, elle a décidé de rajeunir ses membres de Bureau lors d’une assemblée générale qui s’est tenue en pleine nature au lieu-dit “Tapalalahi”, au bord de la plage dans un coin verdoyant du village. Tout un symbole. L’ancienne équipe dirigeante a laissé la place aux jeunes décidément avides prendre le relai. D’inscrire leurs engagements écologiques dans une démarche collective. Décidés, à leur tour, de prendre les problématiques environnementales et écologiques à bras le corps. Une Belle initiative qui mérité d’être soulignée, encouragée et saluée avec la plus belle des manières. Certes, les chantiers qui les attendent sont immenses et innombrables : insalubrités, nettoyage des plages et assainissement des cours d’eau et des rivières, préservation de la biodiversité, protection de l’environnement, etc…

Des actions et opérations bénévoles pour rendre salubre et propre les lieux de vie. Améliorer le cadre de vie du village. Des défis à relever, qui nécessitent du courage, du temps et beaucoup d’énergies, dans un esprit bénévole et désintérêt. Avec pour seul leitmotiv : redonner du charme à nos plages et préserver le plus grand lagon du monde.

C’est aussi Acoua. Ces forces vives lucides, courageuses et consciencieuses qui s’engagent et agissent pour des causes nobles et absolument salutaires. C’est ça aussi la jeunesse en quête d’éco-responsabilité d’intérêt général, et d’engagement citoyen et associatif, qui prend les choses en mains. Des initiatives que les décideurs politiques devraient fortement encourager, appuyer et épauler pour mener à bien leurs objectifs aussi essentiels que fondamentaux.

Parce que l’environnement qui nous entoure est notre support de vie. Un élément clé de notre survie qui est, hélas, dangereusement affecté et massivement pollué par nos activités. A noter que chaque année, la population mondiale génère quatre milliards de tonnes de déchets, une urgence environnementale est vitale.

Kaya M. Directeur de publication

Environnement. Les jeunes prennent les rênes
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top