Faits divers

L’errance de la jeunesse mahoraise

C’est l’histoire d’un jeune Mahorais paumé et qui a tourné au drame. Les faits remontent au mois de juillet 2019, deux jeunes femmes originaires de Clermont-Ferrand ont été victimes d’agressions sexuelles dans un appartement du centre-ville. L’auteur présumé des actes est un jeune homme de 23 ans, en faculté de droit dans la capitale Auvergnate. Originaire de Mayotte, Monsieur S. Y. aurait violé une femme de 21 ans et violenté une mineure de 17 ans. Il aurait également des attouchements à l’encontre de cette dernière. Mis en examen il y a dix mois, il a été mis en détention provisoire depuis.

Lors de son audition de demande de mise en liberté devant le Juge d’instruction le 20 mai dernier, il a avoué avoir évolué positivement pendant son incarcération, regretté son geste et dit assumer les faits qui lui sont reprochés. Il a également évoqué son intention de rechercher activement un emploi afin de favoriser son insertion professionnelle. Après délibération, il vient d’être libéré et assigné à résidence sous surveillance électronique. Son procès est prévu à une date ultérieure à la Cour d’Assises de Riom (Puy-de-Dôme).

Source : La Montagne, groupe Centre France

Abdoul Anziz SOUMAILA alias MINCE

L’errance de la jeunesse mahoraise
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

To Top