Nécrologie

Ruth Bader Ginsburg, doyenne de la Cour suprême et icône de la gauche, est morte à l’âge de 87 ans

Les drapeaux de la Maison Blanche en berne. La doyenne de la Cour suprême des Etats-Unis, Ruth Bader Ginsburg, est morte vendredi 18 septembre à l’âge de 87 ans, a annoncé la plus haute juridiction du pays dans un communiqué. Cette juge progressiste nommée en 1993 par Bill Clinton, devenue une véritable icône à gauche, est morte des suites d’un cancer du pancréas, entourée par sa famille.

“Femme exceptionnelle” qui a mené une vie exceptionnelle”, a réagit, l’actuel locataire de la Maison Blanche, Donald Trump. Tandis que son rival Démocrate, Joe Biden, de façon appuyée, rend un hommage à cette fervente défenseure de la cause des femmes, des minorités ou encore de l’environnement. Ruth Bader Ginsburg s’est battue pour nous tous, et elle était très aimée”, a-t-il souligné, en appelant à ne pas se précipiter pour la remplacer. “Les électeurs doivent choisir le président, et le président doit proposer un juge au Sénat”, a-t-il déclaré à la presse, saluant “une héroïne américaine” et “une voix infatigable dans la quête de l’idéal américain suprême : l’égalité de tous devant la loi”.

Ruth Bader Ginsburg “s’est battue jusqu’au bout”, “avec une foi inébranlable en notre démocratie et ses idéaux”, a déclaré sur Twitter l’ancien président Barack Obama.

Ruth Bader Ginsburg, doyenne de la Cour suprême et icône de la gauche, est morte à l’âge de 87 ans
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top