Témoignages

Crise sanitaire et déni des souffrances psychiques chez les Mahorais ! Mythe ou Réalité ?

Nous sommes témoin de l’impact du confinement sur la santé psychologique de la population française en général. Par ailleurs, nous avons tenté d’accompagner psychologiquement les jeunes de Mayotte avec l’aide des institutions qui les accompagnent sans de réels résultats. Nous remarquons qu’il n’y aurait pas de véritable cohésion ou d’unité entre toutes les bonnes volontés institutionnelles ou  associatives. En effet, il semble manquer en terme d’organisation et d’anticipation  à la gestion d’une crise sanitaire inédite. 

Nous avons alors assisté de façon impuissante à ces souffrances psychologiques des personnes originaires de Mayotte en l’occurrence des étudiants qui se tournaient vers les médias pour crier leur désarroi et leur grande détresse psychologique.  C’est de cette manière que nous percevons la société mahoraise, elle semble complètement éclatée, en perte de sens et de repère.

Ce qui semble primer, c’est ce que l’on donne avoir, l’apparence. Mais concrètement qu’est ce qui est mis en place pour contenir et prendre en charge le mal être psychologique surtout dans cette période de confinement très lourd et particulièrement difficile pour tous ? Pourquoi ne fait-on pas appel aux psychologues qui sont là ? Et prêts à apporter leur aide, leurs expertises dans cette période très anxiogène. Les psychologues locaux existent et veulent contribuer à cette réflexion de sensibilisation et de prévention des souffrances psychiques auprès des Mahorais. 

 A Mayotte, la souffrance ne se dit pas, on vit avec. On ne cherche pas des solutions aux problèmes mais des problèmes pour en rajouter d’autres problèmes. C’est une façon de faire qui pourrait paraître étrange, il serait intéressant d’étudier cela au niveau psychologique: qu’est-ce que cela vient signifier? Qu’est-ce qui vient révéler au niveau défensif sur le Moi individuel et le Moi collectif? Qu’est-ce que cela vient nous dire du fonctionnement sociétal de manière inconsciente qu’une vision occidentale ne peut pas saisir?

C’est ce que nous essayons de comprendre car nous avons beaucoup de questions et très peu de réponses parce que finalement nous ne pouvons pas analyser les non-dits, ce qui se masque à soi et aux autres, parce qu’exprimer des émotions, des sentiments, des sensations dans cette société est presque vu comme un délit du fonctionnement psychologique du groupe.

Mayotte est elle dans le déni des souffrances psychiques de ces citoyens ? 

Ou est-ce d’autres mécanismes de défense du moi collectif pour voiler une dure réalité inacceptable et un mal intérieur beaucoup plus profond qu’il ne paraît être aussi bien individuellement que collectivement ? Ce sont de véritables questions cliniques que nous pourrions aborder dans un futur proche. 

Sarahchroniqueuse de santé psychique

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

News populaires

To Top