Ancienne Mairie d'Acoua
Commentaires

Acoua d’antan. Toute une œuvre

Cette vidéo largement et fièrement partagé sur les réseaux sociaux fait indéniablement la fierté d’Acoua. Une fierté retrouvée d’une vingtaine d’années environ. D’une durée de 14 minutes et 26 secondes, cette précieuse vidéo de Foundi Habib SAÏD est aujourd’hui un chef d’oeuvre. De très précieux souvenir surgissent. En ces temps de crise sanitaire, économique et sociale. C’est un baume au coeur. Une bouffée d’oxygène dans ce monde de plus en plus abrupt.

Là, dans une vidéo d’une dizaine de minutes, nous avons un témoin de l’histoire. De notre histoire. Un témoin d’Acoua. Il y a longtemps, vingt ou trente ans déjà, Foundi Habib SAÏD nous a habitué à la vertu de l’image. Equipement rare à cette époque, le caméscope était un jouet. Avec son appareil, il a filmé le quotidien simple et modeste des habitants de l’île. Il a braqué sa caméra dans les quatre coins de l’île. De son objectif, il a mis en lumière la vie modeste, simple, rustique et innocente mais sympathique et joyeuse des habitants.

Il a su mettre une image splendide sur nos sourires, nos humeurs, nos rires, nos états d’âme et nos impressions d’antan. Il a mis en perspective notre environnement et notre cadre de vie. Notre simplicité. Notre convivialité. Notre sens d’hospitalité. Notre fraternité. Notre sens d’amitié. Notre cohésion sociale. Et notre sens de générosité. Notre mode de vie d’antan aussi rayonnant qu’ensoleillé. Cette belle époque où nous dormions portes et fenêtres grandes ouvertes. Sans barricades. Sans barrières et sans méfiance. Tout simplement et naturellement parce que nous vivions dans un esprit de confiance et de solidarité. Nous étions profondément liés par l’esprit de générosité, de confiance et surtout d’hospitalité. Des valeurs, socle de votre philosophie de vie.

Aujourd’hui, en 2020, en pleine crise sanitaire qui bouleverse profondément notre mode de vie, cette superbe vidéo d’antan tombe à pic. Une jubilation. Une réelle satisfaction de remémorer un instant. Un voyage d’une dizaine de minutes pour revivre la vie d’autrefois qui nous a poursuivie. Qui nous a guidée. Cette vie qui a fait de nous ce que nous sommes aujourd’hui. Certes, elle a perdu entre temps sa substance, sa merveille subliminale d’antan. Mais elle reste et – restera notre patrimoine – notre histoire. C’est ça aussi la vie. Ces images éblouissantes des personnes en tenue d’autrefois, qui sourient joyeusement, le paysage ensoleillé et poussiéreux, la façade de la mairie en bleu blanc rouge, la fameuse piscine avec ces femmes en plein lavage, etc… Acoua sur le rétroviseur. Toute une vie. Toute une histoire. Son sourire et son humeur mis en l’honneur. Sous l’oeil avisé et avec le professionnalisme de son enfant, son quotidien et son aspect sont ici immortalisés dans une scénographie que seul ce Foundi Habib SAÏD passionné d’images et du journalisme en détient le secret. Toute une oeuvre en 14 minutes 29.

Toute une histoire en seulement quelques minutes. Toute une vie. Pour le meilleur et pour le pire. Aujourd’hui, pour une dizaine de minutes, personne ne boude son plaisir de savourer cet instant d’Acoua. Cet Acoua d’antan. Elle nous rappelle notre cher village. D’autrefois. Acoua d’avant. A mille lieux, de celui d’aujourd’hui. A cette époque, il sillonnait déjà Mayotte, toujours équipé de sa caméra. A une époque où ces outils étaient si rares et si précieux. Il a filmé. Il a quadrillé. Il a sillonné l’île et surtout le village d’Acoua. Il a immortalisé la vie de ses habitants. Il a couvert les campagnes électorales. Il a donné la parole aux influents comme aux humbles. Les yeux fixés sur l’objectif, il a écouté, interviewé les hommes politiques, les notables comme les citoyens lambdas sur leur vie, leur quotidien, leur histoire. En toute amitié. En toute convivialité. En toute simplicité. En toute modestie. Il a ausculté inlassablement et courageusement et passionnément nos regards, nos impressions et nos humeurs. Il a mis en boîte nos joies, nos rires, nos sourires et nos vie, avec l’œil de sa caméra.

Aujourd’hui, ces hommes et femmes sont grands. Ils apprécient et remémorent ses années de vie simple, rustique et modeste. Avec un sentiment de mélange d’étonnement et de satisfaction, on essaye de se ressaisir de cet instant de vie. Un instant de vie lointain à la fois saisissant et pénétrant. Un instant de film de notre propre histoire. De notre vécu. Un voyage empreint de nostalgie. Un instant de film de notre village d’hier. Un bonheur de vie d’autrefois qui se projette au malheur d’aujourd’hui. Un pan de vie qui nous a façonné aujourd’hui sous nos yeux ébahis et nostalgiques.

Ce film nous rappelle incontestablement l’intérêt absolu et salutaire de raconter notre vie. De saisir le moment de notre vie. Avec les moyens et les outils modernes et technologiques d’aujourd’hui, il nous revient de mettre en perspective notre vécu. De saisir et raconter notre temps. Notre époque. De mettre en relief notre histoire. Et cela, dès aujourd’hui pour un précieux souvenir d’un lointain demain.

Kaya M. Directeur de publication

Acoua d’antan. Toute une œuvre
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top