Faits divers

Un tonneau dans la descente de M’liha

Le début d’année 2022 commence difficilement sur les routes du Nord. La preuve, ce jeudi matin, vers 08H00 une Nissan X-trail grise conduite par un jeune homme originaire d’Acoua a fini en tonneau au niveau du grand virage où se situait l’ancien Bassin de M’liha. Un lieu accidentogène puisque le 19 juillet dernier, une collision s’est produite à quelques mètres de là a fait 3 blessés (voir acoua-info du 19 juillet 2021)

Parti d’Acoua seul à bord de son véhicule pour se rendre à M’tsangamouji, tout va basculer sur la grande descente. Selon le principal témoin de la scène, le jeune âgé d’une vingtaine d’année aurait été surpris par un groupe de Makis qui traversait la chaussée alors qu’il roulait à une allure modérée.

C’est en voulant éviter les lémuriens, animaux sacrés qu’on croise partout sur l’île de Mayotte que le conducteur a perdu le contrôle de son véhicule. Non aidée par les feuillages glissants sur le bord de la route dues à la pluie de la veille, la voiture tombe d’abord dans le fossé. Le choc fut violent. la X-trail terminera sa course les 4 roues en l’air sur la chaussée.

Courageux, il parvient à s’extirper de l’habitacle par sa portière avant d’être rassuré par le témoin garé à quelques mètres de la scène pour passer un coup de fil.

Avertis rapidement par le témoin, les sapeurs pompiers d’Acoua arrivent sur place ainsi que les militaires de la gendarmerie pour prendre en charge la victime et réguler la circulation.

Ce dernier s’en sort “très bien au vue des dégâts“, selon les premières arrivées sur place. Outre les nombreuses courbatures, la victime reste consciente. Il présente une blessure à un doigt et des timides hématomes.

Ceci étant, les routes de Mayotte restent dangereuses:

Entre les barrages routiers, les caillassages, l’absence de marquages et signalisations, des routes sinueuses, des comportements irresponsables de conducteurs, les enfants qui ont élu la rue comme terrain de jeu, la divagation d’animaux, … les makis cherchent également à marquer leur territoire.

La prudence reste de mise à l’approche de cette saison de pluie qui se fait toujours attendre.

Fofana A.

Un tonneau dans la descente de M’liha
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

News populaires

To Top